Le patrimoine vivant du Brabant wallon

Le Brabant wallon est riche de traditions populaires. Ces manifestations folkloriques méconnues et conviviales sont transmises au fil du temps. Elles sont le plus souvent le témoignage d’une expression populaire et traditionnelle forte et sont la preuve d’un enracinement profond. Découvrez le patrimoine vivant qui se succède au fil des saisons : processions, tours, fêtes patronales, cortèges et autres festivités traditionnelles…

A Beauvechain

Procession Saint-Corneille

Dédiée à Saint-Corneille et patronnée par la confrérie du même nom, cette procession se déroule chaque année à la mi-mai à Hamme-Mille, un village rural du Brabant wallon. Après une messe bilingue dite à l’extérieur de la chapelle Saint-Corneille, la procession, escortée par des chevaux et des chars bien garnis, se met en route. Parmi les groupes qui prennent part au cortège, on remarque de nombreux cavaliers costumés ou non, des chars évoquant la vie locale passée, le reliquaire Saint-Corneille ainsi que les fanfares de Hamme-Mille, Tourinnes-la-Grosse et Beauvechain.

A Braine-l’Alleud

Grande procession du Saint-Sang

Assistez à la Grande Procession du Saint-Sang au mois de septembre à Ophain-Bois-Seigneur-Isaac ! L’origine de cette procession brabançonne wallonne remonte au 15ème siècle. Le curé d’Ittre trouva dans le corporal de la Chapelle dédiée à Notre-Dame de Consolation un fragment d’hostie consacrée qui se mit à saigner lorsque le prêtre le prit en main. En 1410, l’évêque de Cambrai reconnut le miracle et permit à la chapelle de devenir un lieu de pèlerinage. Un prieuré fut établi et reçut rapidement son autonomie pour finalement devenir une abbaye indépendante (1416). Dans la chapelle du Saint-Sang est ainsi vénérée la relique du Saint-Sang, mais également celle de Saint-Charbel amenée par les moines de l’Ordre Libanais Maronite en 2010. La communauté Maronite y est très vivante et organise de nombreux évènements.

Tour de la Saint-Jean 

Le Tour de la Saint-Jean à Lillois est un événement populaire qui existe depuis plus de 800 ans. Un cumul d’histoires, celle de Saint-Jean-Baptiste et surtout, Saint-Jean de Matha, fondateur des Trinitaires qui sont devenus chapelains de Witterzée en 1202. Brocante, cortège, fanfare, grand feu,… égaient petits et grands pendant ce week-end qui marque le début de l’été.

A Braine-le-Château

Procession à la Chapelle Sainte-Croix

Début mai, rendez-vous sur le parvis de l’église de Braine-le-Château, commune de l’ouest du Brabant wallon, pour une messe traditionnelle suivie de la procession accompagnée par la Royale Fanfare Sainte Cécile. Direction la Chapelle Sainte-Croix qui autrefois était un lieu de pèlerinage et dont le site enchanteur abrite aujourd’hui une bâtisse dont une partie encore remonte au 16e siècle.

Procession de Notre-Dame-au-Bois

Accompagnez les fidèles qui se rendent de l’église Notre-Dame-au-Bois à la chapelle du même nom en procession. Le Président des « Cavaliers de Notre-Dame-au-Bois », arborant le collier du roi de la Société des Archers de Saint-Sébastien ouvre le cortège, suivi d’un groupe de fermiers à cheval. La fanfare Sainte-Cécile forme le deuxième groupe. Vient ensuite la statue de Notre-Dame-au-Bois, parée de sa robe couverte de bijoux et précédant le Saint-Sacrement. Rendez-vous début juillet dans cette commune du Brabant wallon…

A Genappe

Procession à Notre-Dame du Try-au-Chêne

C’est le lundi de Pentecôte que Notre-Dame du Try-au-Chêne regagne sa chapelle d’origine lors d’un pèlerinage annuel. Elle est portée en Procession par quatre hommes depuis l’église Saint-Barthélemy de Bousval jusqu’à la Chapelle du Try-au-Chêne. Si le temps le permet, la statue est exposée devant la chapelle et une messe est dite en plein air. La chapelle fut érigée en 1608 par le capitaine Thierry Le Jeune, afin de remercier la Vierge de l’avoir protégé de la mort durant la Guerre de Quatre-Vingts Ans, provoquée par la révolte des Pays-Bas septentrionaux contre le royaume d’Espagne.

Tour Saint-Barthélemy

Découvrez le Tour de Saint-Barthélemy qui a lieu chaque année le 1er dimanche qui suit le 24 août dans le village de Bousval au sud du Brabant wallon. On trouve des traces écrites de cette manifestation religieuse dès le 17ème siècle. La statue du saint, posée sur un char et tiré par deux chevaux brabançons, est promenée en procession à travers rues et champs sur un parcours de 5 km avec des haltes dans 7 chapelles. Les cavaliers et les attelages ouvrent ainsi la marche, la fanfare, le clergé, les fidèles, des villageois et des curieux formant un cortège plus lent. La bénédiction des chevaux et des cavaliers termine la cérémonie sur la place de l’église.

A Grez-Doiceau

Fête de la Saint-Georges

Un dragon terrassé par Saint-Georges, cela vous dit quelque chose ? Non ce n’est pas le Doudou… C’est Werner de Grez, héros des croisades dont l’histoire s’entremêle avec celle de Saint-Georges, glorieux vainqueur du combat contre le dragon et saint patron de cette commune brabançonne wallonne : Grez-Doiceau. Ce sont leurs légendes et traditions qui nourrissent cette fête qui existe depuis plusieurs siècles. Traditionnellement, cette procession se déroule le 23 avril lorsque cette date tombe un dimanche, ou, dans le cas contraire, le dimanche qui suit.

A Incourt

Fête du Chou – Fiesse au Roux

Qu’il soit rouge, vert ou blanc, le chou est à l’honneur à Roux-Miroir!

Concours du plus gros chou, exposition de tracteurs anciens et de moteurs statiques, utilisés dans les brasseries et les fermes au début du XXe siècle, vous pourrez surtout y découvrir l’exposition d’une cinquantaine de variétés de choux. Un moment convivial annuel dans le courant du mois de septembre.

©Fête du Chou
©Fête de l'Épouvantail

Fête de l’Épouvantail

Depuis 2000, de la mi-juillet à la mi-septembre, les entités du village d’Incourt (à l’est du Brabant wallon) sont envahies de centaines de créatures étranges faites de pailles et de chiffons. Non, ce n’est pas pour faire fuir les curieux, mais bien pour attirer le plus grand nombre afin de faire découvrir la ruralité et la convivialité de ces petits villages pittoresques ! L’animation principale de cette tradition se situe aux alentours du 15 août.

©Fête de l'Épouvantail

Marche des Chouans

À la mi-septembre, participez à la Marche des Chouans à Incourt en compagnie d’une centaine de personnages costumés dans des habits de la fin du 18ème siècle et de chevaux de trait. Un parcours pédestre de 8 km tout au long duquel vous aurez l’occasion d’assister gratuitement à des haltes dansantes… Mais d’où vient cette tradition ? Durant l’hiver 1798-1799, dans l’est du Département de la Dyle, les autorités républicaines françaises sont confrontées à un soulèvement populaire à la tête duquel se trouve Antoine Constant, un homme de lettres habitant ce petit village du Brabant wallon, Roux-Miroir.

Procession Sainte-Ragenufle

Découvrez la Procession Sainte-Ragenufle à Incourt dont le cortège est composé d’une imposante délégation de cavaliers et d’environ dix chars avec les saints des communes de l‘entité d’Incourt. Procession datant du 12ème siècle, retrouvez tous les ans à la mi-mai ce cortège qui va de l’église d’Incourt à la fontaine Sainte-Ragenufle connue pour soigner les fièvres. Des demoiselles avec des paniers de fleurs déambulent ainsi aux côtés des autorités communales, des délégués avec les drapeaux patriotiques et des autorités religieuses.

A Ittre

Procession de Notre-Dame de la Consolation

Participez à la Procession de Notre-Dame de la Consolation à Virginal qui a lieu chaque premier dimanche de juillet et est précédée d’une messe. Cette fête religieuse remonte au 14ème siècle. À cette époque, cette région brabançonne wallonne est frappée par la peste et une statue de la Vierge était portée de village en village. Lorsqu’elle arriva à Virginal, l’épidémie se stoppa ! Une chapelle y fut donc construite en son honneur et la procession rappelle cet événement.

Procession de Notre-Dame d’Ittre

La procession de Notre-Dame d’Ittre se déroule chaque année le 15 août. De longue tradition dans le Brabant wallon, Notre-Dame d’Ittre était invoquée contre les épidémies de peste et les fortes fièvres au Moyen-Age, mais la guérison des hernies ou ruptures était sa spécialité. Cette procession se déroule depuis 1384 selon un trajet traditionnel le long duquel sont placés trois reposoirs. Aujourd’hui, bannières, fanfare du village et cavaliers vous accompagnent sur tout le long du chemin de la procession. Vous pourrez ensuite profiter de la fête foraine, de concerts et de bals jusque tard dans la nuit.

A Nivelles

Tour Sainte-Gertrude

Découvrez chaque année, le 29 septembre, jour de la Saint-Michel, ou le dimanche qui suit, le « Tour Sainte-Gertrude ». Très attendue et dont la renommée a aujourd’hui largement dépassé les frontières locales et nationales, cette randonnée d’environ 15 km à travers champs vous emmène sur les traces des abbesses et chanoinesses qui, à l’époque, partaient à la rencontre des fermiers, des malades et des indigents. Le Tour Sainte-Gertrude, dont on retrouve la trace dans des sources dès le 13ème siècle, constituait bien évidemment à l’origine une procession religieuse même si c’est devenu aujourd’hui l’occasion pour beaucoup de se retrouver dans une ambiance très conviviale. Depuis 2004, le Tour Sainte-Gertrude est déclaré Chef d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel de la Communauté française.

A Tubize

Procession militaire Saint Véron

Lien entre Flamands et Wallons par un passage dans le Brabant wallon, le lundi de Pâques, les reliques de Saint-Véron, patron de Lembeek, près de Tubize, sont portées de reposoir en reposoir, donnant lieu à une marche militaire comme il en existe de nombreuses dans l’Entre-Sambre-et-Meuse. La procession part ainsi de Lembeek et se compose de plusieurs groupes portant d’anciens uniformes, dont une centaine de cavaliers. Cela fait 18 kilomètres de marche avec une trentaine d’arrêts devant des chapelles à travers Tubize, Braine-le-Château et Clabecq avant la rentrée solennelle à Lembeek. Très réputée dans le Roman Païs, cette « marche » militaire attire de nombreux curieux et amateurs de processions riches en couleurs.

Tour Sainte-Renelde

Ce tour classé « Patrimoine immatériel de la Communauté française » met à l’honneur la patronne du village de Saintes : Sainte-Renelde. Déjà attestée en 1451 comme une « ancienne coutume », cette procession pourrait avoir été mise sur pied en réponse à l’épidémie de peste noire du milieu du XIVème siècle. Tous à cheval, le cortège n’est composé que de cavaliers. Dimanche de la Trinité, une semaine après la Pentecôte, ce sont ainsi entre 150 et 200 personnes, musiciens et porte-drapeaux compris, qui accompagnent à cheval la châsse de Sainte-Renelde pour 28 km de pèlerinage autour de Saintes, Bierghes et jusqu’à Quenast, dans l’extrême-ouest du Brabant wallon

A Villers-la-Ville

Procession du 15 août

Prenez part à la procession du 15 août à Marbais. Partant de l’église de Marbisoux, elle est composée du Saint-Sacrement escorté par les Pèlerins de Saint-Roch, les sapeurs-chevaliers de la Sainte-Croix et l’Harmonie Royale « Le réveil Tillycien ». Elle parcourt ainsi les rues de ce petit village du Brabant wallon en marquant différents arrêts au cours desquels le curé bénit la foule.

Procession Notre-Dame des Affligés

Mi-mai, assistez au traditionnel pèlerinage annuel à Villers-la-Ville, lors de la procession Notre-Dame des Affligés. Départ de l’église romane de Villers-la-Ville pour un parcours à travers champs. Cette procession du Brabant wallon passe par « Les Quatre Chênes » et la « Porte de Nivelles », s’arrêtant à chaque chapelle rencontrée sur son parcours. Après une messe chantée dans l’église de l’Abbaye de Villers-la-Ville, retour sur la route de Mellery en passant sous la « Porte de Namur », une station particulière se fait alors à la chapelle Notre-Dame des Affligés.